Vous êtes ici : Accueil Formation les dispositifs et aides financières Fiche dispositif

Contrat de développement professionnel des intérimaires (CDPI)



Descriptif

Ce contrat permet à des intérimaires peu ou pas qualifiés d'accéder à un premier niveau de qualification ou à une qualification différente, voire complémentaire. Il constitue un moyen de compléter leur expérience acquise lors de missions de travail temporaire par une formation. La formation a pour objectif d'améliorer leur qualification et d'accroître leur capacité d'accès à des missions de travail temporaire plus qualifiées ou directement à des emplois permanents.
Se renseigner auprès de l'Opco des services à forte intensité de main-d'oeuvre (Akto) au 01.73.78.13.30.

Une aide exceptionnelle de 8000 € pour l'embauche de demandeurs d'emploi en Contrat d'insertion professionnelle intérimaire (CDPI) est proposée pour les contrats conclus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2022.
L'aide est versée au titre de la 1ère année d'exécution du contrat pour un montant de 8 000 € maximum, pour l'embauche des demandeurs d'emploi qui remplissent les conditions à la date de conclusion du contrat.
Le bénéfice de l'aide est subordonné à l'accord de prise en charge du contrat par l'Opérateur de compétences (Opco). Ce dernier adresse par voie dématérialisée à Pôle emploi les informations nécessaires au paiement pour chaque contrat éligible. Pôle emploi vérifie l'éligibilité du contrat.

Bénéficiaires :

Salariés intérimaires justifiant d’une ancienneté de 150 heures au moins dans la branche au cours des 12 derniers mois

OU

Publics sans condition d’ancienneté :

  • les publics accompagnés dans leur mise à l’emploi par les Entreprises de travail temporaire (ETTI),
  • les bénéficiaires de l’obligation d’emploi dont les travailleurs handicapés,
  • les personnes reconnues définitivement inaptes par leur médecin à occuper un emploi correspondant à leur qualification antérieure,
  • les personnes rencontrant des difficultés de maîtrise des savoirs de base,
  • les bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS),
  • les demandeurs d’emploi de longue durée dont l’expérience et/ou les compétences et les qualifications ne permettent pas un accès immédiat à l’emploi,
  • les bénéficiaires d’une protection internationale et les demandeurs d’asile,
  • les personnes sans expérience professionnelle dont le niveau de qualification ne dépasse pas le niveau 3 (CAP-BEP),
  • les personnes sans activité professionnelle depuis au moins un an,
  • les personnes en situation de reconversion professionnelle,
  • les personnes ayant réalisé un CIPI complet.

Source : CARIF-OREF des Pays de la Loire-2022