Le point sur le plan de relance de l’apprentissage



Mardi 18 mai 2021, le Cariforef des Pays de la Loire a organisé un webinaire sur l’alternance et plus particulièrement sur l’apprentissage. L’occasion de retirer quelques informations clés.

retour sur le webinaire apprentissage organisé par le cariforef des pays de la loire
   
Des aides exceptionnelles pour les entreprises  

Les aides à l’embauche des apprentis sont maintenues pour tous les contrats conclus avant le 31 décembre 2021. Elles ont une durée de 12 mois et sont proratisées si jamais le contrat est plus court. Les montants des aides sont supérieurs pour les entreprises privées : 5 000 euros pour un mineur et 8 000 euros pour un majeur. Elles s’élèvent à 3 000 euros pour les collectivités locales et leurs établissements. À noter que les autres employeurs publics ne disposent pas d’aide à l’embauche. Cette aide est liée au contrat d’apprentissage. Il est possible d’assurer un deuxième contrat d’apprentissage chez le même employeur : l’entreprise aura à nouveau droit à l’aide exceptionnelle.  

   

Prépa apprentissage, le marchepied vers l’apprentissage  

Le dispositif Prépa apprentissage, financé par le Plan d’investissement dans les compétences (PIC) s’adresse aux jeunes de 16 à 29 ans qui ne sont ni en emploi, ni en formation. Il cible particulièrement les jeunes résidant dans les Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ou dans les Zones de revitalisation rurale (ZRR). L’objectif est de travailler les projets professionnels des jeunes, de leur redonner confiance en eux et d’agir sur leurs freins périphériques à l’emploi. Le dispositif les aide à se rapprocher des entreprises pour trouver leur alternance. "Pour les entreprises, Prépa apprentissage est un bon moyen de faire connaître leur secteur et leurs métiers, par des Périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) notamment. C’est l’occasion de susciter des vocations" explique Manuel Klotz, référent réforme de l’apprentissage à la Direction régionale de l'économie de l'emploi du travail et des solidarités des Pays de la Loire (Dreets).  

  

L’apprentissage pour monter en compétence dans l’entreprise  

Un jeune en Contrat à durée indéterminée (CDI) ou un travailleur reconnu handicapé peut utiliser l’apprentissage au sein de son entreprise pour apprendre un nouveau métier ou monter en compétences. Il doit demander une suspension de son contrat pour la durée de son apprentissage : un avenant au contrat doit être conclu. De cette manière, le jeune est assuré de retrouver un poste à l’issue de sa formation dans l’entreprise. "Son emploi aura évolué puisqu’il aura acquis de nouvelles qualifications", précise Manuel Klotz.   

  

Durée, contrat et obligations  

La durée du contrat d’apprentissage est de minimum 6 mois et maximum 3 ans (4 ans pour un travailleur reconnu handicapé ou un sportif de haut niveau). Le contrat d’apprentissage peut commencer au plus tôt 3 mois avant le début de la formation et se terminer maximum 2 mois après le passage des examens. Il est possible d’intégrer un jeune en Centre de formation pour apprentis (CFA) en apprentissage sans employeur, mais uniquement pour une période de 3 mois (contre 6 mois l’année dernière).

     

Les ressources pour les entreprises  

Les entreprises peuvent déposer leurs offres sur :  

Répondre aux questions des entreprises : Le numéro vert de choisirmonmétier 0800 200 303  

   

Pour aller plus loin