Vous êtes ici : Accueil Aide à la décision Publications Evaluation de politiques publiques Suivre ou non une formation "Prépa avenir" influe t-il sur le parcours des jeunes peu ou pas qualifiés ?

Suivre ou non une formation "Prépa avenir" influe t-il sur le parcours des jeunes peu ou pas qualifiés ?



Le dispositif Prépa avenir semble avoir un réel effet sur le parcours des jeunes qui en ont bénéficié. S’il existe presque autant de parcours que de jeunes, la situation professionnelle des jeunes après la formation est souvent plus favorable que celle des jeunes non bénéficiaires d’un Prépa avenir. La plupart ont un projet professionnel en tête, plus ou moins défini, et se projettent à long terme, tandis que les jeunes non bénéficiaires ont une vision à court terme de leur situation. Le dispositif apparaît donc comme un levier permettant aux jeunes de regarder plus loin dans leur parcours et d’envisager un avenir professionnel en se détachant d’une sorte d’urgence de travailler (pour ceux qui ne sont pas dans l’urgence financière). Ainsi, ils se projettent dans un secteur d’activité, sur un métier… et prennent conscience parfois de la nécessité de se former pour réaliser ce projet professionnel.

Malgré tout, certains freins à l’emploi persistent, tels que les difficultés pour concilier la vie professionnelle et la vie familiale des jeunes parents, et le manque de qualification et d’expérience dont sont davantage conscients les jeunes bénéficiaires de la formation. La méconnaissance des moyens de recherche d’emploi, et plus généralement, la non maîtrise du numérique à des fins professionnelles, ressortent dans les récits des jeunes et apparaissent comme un obstacle à leur insertion professionnelle. Le dispositif Prépa avenir pourrait d’ailleurs être un cadre pertinent pour renforcer l’accompagnement sur le champ du numérique.

L’accompagnement des jeunes dans leurs démarches, qu’il s’agisse de construire un projet professionnel, rechercher et s’inscrire à une formation, ou rechercher directement un emploi, est indispensable. Les besoins évoqués par les jeunes sont pour autant très différents et varient selon le degré d’autonomie du jeune. Quelques attentes sont toutefois communes à bon nombre de discours : un suivi personnalisé et un lien relationnel avec le conseiller, une aide concrète portant sur des candidatures ou la constitution d’un dossier par exemple, et un accompagnement renforcé concernant les démarches administratives en ligne.

 

Consulter l'étude

 

Licence Creative Commons

La publication et la synthèse de l’étude sont mises à disposition sous licence CC BY NC SA 4.0 International.