Que deviennent les stagiaires ayant remis à jour leurs compétences ?



Présentation des résultats de l'étude menée auprès de la cohorte 2020 des sortants de formations dont l'objectif principal était la mise à jour de leurs compétences (financement par la Région des Pays de la Loire ou Pôle emploi).

 

Un public pour qui l’insertion professionnelle peine à repartir

En 2020, près d’un stagiaire sur dix a suivi une formation relevant de l’offre régionale de formation de la Région Pays de la Loire ou de Pôle emploi, dont l’objectif principal était de mettre à jour leurs compétences. Ces stagiaires sont souvent plus âgés et plus diplômés que les autres stagiaires de l’offre régionale de formation, et ils ont plus souvent occupé un emploi par le passé (deux tiers ont une expérience professionnelle antérieure d’au moins cinq ans, contre 53 % en moyenne).

L’étude, menée par le Cariforef, permet de connaitre le parcours et la situation professionnelles de ces anciens stagiaires, six mois après leur sortie de formation. Il ressort que l’impact de la crise économique semble se poursuivre. Ainsi, six mois après, 54 % des stagiaires de la cohorte 2020 sont en emploi, quand ils étaient 57 % à être dans cette même situation pour la cohorte 2019.

L’insertion professionnelle diffère selon plusieurs critères. Comme pour l’ensemble de l’offre, l’ancienneté dans la recherche d’emploi, le niveau de qualification ou l’âge sont des freins dans le retour à l’emploi. S’ajoute à cela la finalité même de la formation. Ainsi, l’obtention ou le renouvellement d’une habilitation (Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité -Caces-, permis poids lourds…), et la formation à un métier spécifique enregistrent des taux d’insertion plus élevés que le perfectionnement dans des compétences spécifiques (logiciels métiers, anglais…).

Pour ceux n’ayant pas retrouvé un emploi au terme des six mois faisant suite à leur formation, leur part, bien qu’elle reste élevée (31 %), amorce tout de même une baisse par rapport à ce que l’on observait juste après le début de la crise sanitaire. De plus, parmi eux, près d’un tiers a toutefois connu au moins une situation d’emploi dans les six mois qui ont suivi leur formation.
 

Pour aller plus loin

 

 

Cariforef des Pays de la Loire, juillet 2022