Singa Nantes devient Pacco !



Plein phare sur l’association Pacco (anciennement Singa Nantes) qui vise à la co-construction par et pour les habitants d’un territoire, qu’ils soient nouveaux arrivants ou locaux. Les actions menées, en créant du lien entre "locaux" et nouveaux arrivants étrangers, permettent l’enrichissement mutuel et une intégration facilitée des nouveaux arrivants sur leur territoire.

 

Le projet débute par une recherche-action, menée par Virginie Durigneux (Cofondatrice-Directrice chez Pacco), sur la citoyenneté des personnes étrangères en Pays de la Loire. Deux ans de réflexion, alliant un travail théorique et le recueil de données issues du terrain, ont permis de dégager des préconisations, de développer des missions concrètes et de mettre en place des actions.

 
Permettre la création de liens

Les constats sont qu’il existe des associations d’aide (juridique, d’accès aux droits…) pour les nouveaux arrivants étrangers mais qu’aucune action n’est menée pour permettre la création de lien entre les personnes du territoire (les locaux) et les nouveaux arrivants étrangers. Or, ce lien est fondamental puisque plus la personne étrangère possède un réseau composé de locaux et plus elle participe à la société, y est engagée (socialement, économiquement…), développe des actions, apporte sa pierre à la construction du territoire.

Cette participation est intimement dépendante du sentiment d’appartenance, lui-même en corrélation avec les interactions des nouveaux arrivants avec les individus du territoire notamment les locaux qui possèdent les codes.

 

Une co-construction du territoire

Le projet de création d’association se situe donc dans une vision de co-construction du territoire avec l’ensemble des personnes y étant présentes, locaux comme nouveaux arrivants.

C’est ainsi qu’est d’abord né Singa Nantes en 2018, en lien avec Singa national qui portait les mêmes valeurs que celles souhaitées par Virginie Durigneux. L’association s’est ainsi positionnée en complémentarité des acteurs historiques des Pays de la Loire.

Après 2 ans d’activité, les membres de la structure souhaitent plus que jamais poursuivre la co-construction du territoire des Pays de la Loire dans sa diversité et assurer le développement d’actions répondant aux nécessités du territoire et aux acteurs.

Pour s’adapter toujours mieux à ces acteurs locaux (habitants, associations, collectifs, pouvoirs publics, entreprises…), l’association reprend son autonomie vis-à-vis de Singa national.

 

Partage et coopération : deux valeurs essentielles

Singa Nantes devient Pacco. Ce nom est issu de deux valeurs fortes : le PArtage et la COopération. Ces deux valeurs sont liées par le C de la citoyenneté qui renvoie au sentiment d’appartenance et à la participation au territoire.

Cette transition permet de réaffirmer à la fois la vision associative de construire une société riche de ses diversités, où chacun, quelle que soit son origine, peut exercer pleinement son pouvoir d’agir, ainsi que sa vocation : faire bénéficier le territoire de la diversité culturelle qui le constitue afin de favoriser le vivre-ensemble par la coopération de tous les acteurs.

 

Favoriser le vivre ensemble

Ainsi, concrètement, Pacco reste mobilisé sur ces missions pour :

  • créer du lien social entre les nouveaux arrivants étrangers du territoire et la société d’accueil/les locaux (via notamment les binômes interculturels, les ateliers portés par des nouveaux arrivants ou des locaux, la cohabitation interculturelle),
  • favoriser le vivre-ensemble en développant des initiatives et en accompagnant l’engagement des acteurs autour des enjeux migratoires,
  • sensibiliser et former dans les domaines touchant directement et indirectement l’interculturalité.

 

Pour aller plus loin

 

 

Cariforef des Pays de la Loire, septembre 2021